Avant après : un monument royal se trouvait juste sur la place du Châtelet actuelle

Propagande royale à l’œuvre

2 rois et 1 reine

Comme les plus observateurs avaient pu le constater, dans l’article qui s’intéresse au Pont au Change, il se trouvait, à l’extrémité du pont, une place et sur cette place un monument composé de plusieurs statues… Afin que chacun se rafraichisse la mémoire au mieux voici à nouveau ladite illustration.

Aujourd’hui disparu, cet ensemble se composait de trois personnages illustres et bien connus de l’histoire de France, respectivement positionnés comme suite (de gauche à droite) :

  • Louis XIII
  • Anne d’Autriche
  • Louis XIV (leur fils et futur roi)

Ce monument dit du Pont-au-Change ou à la gloire du jeune roi Louis XIV fut réalisé par Simon Guillain (article wikipedia au sujet de Guillain) vers 1647 et placé à l’entrée du Pont-au-Change face à l’île de la Cité, et donc au Parlement de Paris.

Pour les curieux qui voudraient admirer l’ensemble de ces statues car elles existent toujours (bien ue ce monument ait été démembré en 1787), rendez-vous au Louvre où l’on peut l’observer dans sa disposition originelle.

 

Propagande royale

Ces 3 personnages se trouvaient ainsi au-dessus d’une échoppe, dans l’une des rues les plus passantes de Paris. Cette composition royale, parfaitement située, affirmait donc à chacun une présence physique et très réaliste (leur taille étant proche de la réalité) de la famille royale. Dans le même temps, les personnes représentées, rappelaient également la continuité dynastique des Bourbons : Louis XIII roi ayant régné et décédé depuis peu, Anne D’Autriche régente du royaume au moment de l’édification de ce monument et de Louis XIV prince et futur roi.

Ces deux points, situation géographique et type de représentation, avaient leur importance à un moment où Anne d’Autriche venait de casser le testament de son mari à l’aide du Parlement (elle devait normalement assurer la continuité du pouvoir avec le prince de Condé), dans un contexte de contestation du pouvoir royal.

Une année plus tard malgré ce symbole fort, vœu pieu d’un pouvoir royal solidement assis, le clan royal connaissait le début de turbulences fortes et durables : la fronde 1648-1653. Malgré ces troubles, qui obligèrent, entre autre Louis XIV et la régente à fuir la ville, le monument qui nous concerne aujourd’hui demeura encore en place durant 140 ans. Il vit le programme d’absolutisme royal porté au plus haut après avoir vacillé un moment pour devenir de jour en jour plus contesté dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

Notes

  • Jean HUBAC, « Les statues du Pont au change », Histoire par l’image [en ligne], consulté le 04 Janvier 2017. URL : l’article est accessible en cliquant ici,
  • Gravure – ex. A. Erlande-Brandenburg, JM Leniaud, F. Loyer, C. Michel, Autour de notre dame, AAVP, Paris, 2003,
  • Article sur le monument du Pont-au-Change de wikipedia : cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *