Street artiste IV

Hommage à Robert Capa par Philippe Baudelocque… près de place Clichy

Retour à la chronique street artistes de ce blog…

Cette fois-ci c’est dans l’écheveau des rues qui se situent entre la place Clichy et le cimetière Montmartre qu’il faut se rendre pour découvrir une œuvre poétique et politique. Longez le Casto (où jadis se situait la plus vaste salle de ciné de Paris et d’Europe pour relire cet article cliquez ici) engagez-vous rue Hégesippe Moreau, suivez son cours sinueux jusqu’au numéro 19 et là vous vous trouverez, nez-à-nez, avec une porte de garage sur laquelle se trouve le dessin de Philippe Baudelocque que vous voyez ci-après :

 

Ce dessin, exécuté dans l’inimitable style et trait de cet artiste actif à Paris, n’est pas, cette fois-ci, sans rappeler le jeu d’enfant dans lequel il faut unir des points pour reconstituer une image… Pour en savoir plus sur son travail vous pouvez lire avec profit un article du Monde (accessible en note), pour les autres avançons car l’image que nous reconnaissons sans peine n’est autre que celle qui a rendu le photographe Robert Capa célèbre (voir ci-dessous).

 

Si l’on remonte un peu dans nos souvenirs historiques (si, si, faites un effort, vous allez trouver), on tombe sur cette image de Capa (photographe de guerre majeur du XXe siècle) qui sert, dans à peu près tous les manuels d’histoire, à illustrer la Guerre d’Espagne par la mort d’un soldat Républicain. Très remis en question depuis 20 ans ce photographe aurait en effet réalisé cette splendide image, loin du front, lors d’une séance posée… factice.

Influence complexe (graphique, politique, théâtrale…) donc que cette œuvre de notre artiste parisien, longtemps concentré  sur un bestiaire fantastique (que l’on avait déjà remarqué à la bibliothèque Françoise Sagan scrollez bien jusqu’en bas), mais qui à coup sûr ne vous laissera pas indifférent lorsque vous viendrez l’admirer… gardez-vous cependant de ne pas tomber car cette œuvre, comme l’originale, donne le vertige.

 

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *