Une pagode du XVIIIe siècle à quelques encablures de Paris

Promenade du dimanche : en un saut de RER 

S’il fait beau dimanche prochain et que vous n’avez pas d’idée pour sortir vous promener alors cap au nord de la capitale. A 40 minutes de RER depuis la gare du Nord vous changerez à coup sûr d’air et peut-être serez-vous transporté dans le monde curieux du XVIIIe siècle.

Ce ne sera pas d’ailleurs le seul objectif de cette sortie car vous pourrez manger sur les bords de l’Oise délicieux endroit quand le soleil est bon ou même déjeuner dans un étonnant restaurant coréen (le Moranbong) de bonne tenue et totalement inattendu. Et si vous aimez randonner vous pourrez aussi vous faire une longue journée de marche en ajoutant à ce tour de pagode un tour vers le Polissoir de Parmain ou dans la forêt de l’Isle Adam aux superbes arbres.

La Pagode

Car il y a bien une pagode à l’Isle Adam. Elle trône aujourd’hui dans un parc municipal un peu étriqué mais l’architecture asiatique est bien là et ravissante dans ses belles couleurs flashantes. Pour vous y rendre il faudra marcher à travers la ville environ 20 minutes (consulter la carte IGN n° 2313 OT pour tous les conseils de promenade évoqués dans cet article)

Mais comment se trouve-t-elle ici ? édifiée entre 1781 et 1785 sur un domaine récemment acquis par Pierre-Jacques Bergeret qui désirait façonner un parc à l’anglaise avec des fabriques (lien wikipedia sur les fabriques) dont une qui s’inspire d’une construction asiatisante alors à la mode, elle servait également de fontaine  et de régulation à l’étang qui la surplombait (ce qui l’a probablement préservée de la destruction).

Rare exemple subsistant en France des pavillons chinois en vogue au XVIIIe siècle elle mérite le détour pour son architecture et son état que l’on pourrait qualifier de quasi neuf du fait des deux campagnes de restauration dont il a bénéficié dans les années 1970 et autour de 2007.

Bonne promenade et à bientôt pour de nouveaux conseils de parcours autour de L’Isle Adam.

Sources :

  • Photos de l’auteur
  • Texte issu d’une belle plaque émaillée à destination des curieux présente dans le parc où se trouve la pagode.
  • Article de fabrique à consulter sur Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *